Pour Queensland agriculteur Jeff Bidstrup, kangourous ne sont pas mignons marsupiaux qui semblent prêtes à l’emploi pour les documentaires de Animal Planet. Pour lui, ils sont grands ravageurs.

Un problème encore plus grave que les kangourous, Cependant, est le lobby anti-biotechnologie dans les pays de Bidstrup. Il cherche à nier lui et tous les autres agriculteurs australiens un droit que les fermiers américains peuvent prendre pour acquis: La possibilité de choisir quels ils veulent planter les graines, y compris celles qui sont améliorés par les dernières technologies génétiques.

Il y a quelques années, Bidstrup a décidé de se battre–et c’est pourquoi il est le récipiendaire du commerce Dean Kleckner & Technology Advancement Award pour 2008.

La Commission de la vérité au sujet du commerce et de la technologie a créé le prix l’an dernier, en l'honneur de son fondateur et Président. Il vise à reconnaître un leadership fort", vision, et résoudre pour faire progresser le droit des agriculteurs de choisir la technologie et les outils qui permettront d’améliorer la qualité, quantité, et la disponibilité des produits agricoles dans le monde entier. » Le prix sera décerné chaque année en collaboration avec le World Food Prize. Dans 2007, Il est allé à Rosalie Ellasus des Philippines.

"Nous avons eu coton biotech depuis plus de dix ans,"dit Bidstrup, qui pousse le grain et coton sur tout 12,000 acres dans la région de Darling Downs du Queensland, en Australie du nord-est. « J’ai tout de suite vu la différence, il a fait et compris que c’était une merveilleuse technologie pour les agriculteurs. »

Mais les militants anti-OGM a ensuite heurté.

"L’un des États de l’Australie interdit alimentaire OGM, tous d'entre eux mais Queensland ordonnancés leur propre moratoire en quelques semaines,"dit Bidstrup. (Il y a six États en Australie.)

"Il n'y avait presque aucune discussion. Nous avons été pris au dépourvu, complètement à plat pied."

Pendant un certain temps, personne n'a fait beaucoup de rien. "Nous avons tous pensé que quelqu'un d’autre s’occuperait du problème,"dit Bidstrup. Le résultat: Inaction.

Un jour, Bidstrup vu manifestant professionnel Percy Schmeiser à la télévision. « Il se tenait dans un champ de blé, expliquant quelle horreur OGM sont,"dit Bidstrup. « Mais le terrain était plein de mauvaises herbes. It was a disgusting farm. It made me upset.”

That got Bidstrup thinking: "J'ai deux fils qui veulent être des agriculteurs. J'ai commencé à s'inquiéter quant à leur avenir dans ce métier. I realized that they aren’t going to have one unless somebody does something about all of this anti-biotech nonsense.”

Donc Bidstrup fondé producteurs Forum, a coalition of farmers who work to educate Australians about the benefits of biotechnology and to repeal moratoriums based on the kind of ignorance that allows some people to believe that kangaroos have wings.

Plus tôt cette année, ils ont réussi à persuader les gouvernements de Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria à lever leurs interdictions et est venu près de convaincre l'Australie-méridionale à faire de même.

"Nous avons fait beaucoup de progrès,"dit Bidstrup. "Nous allons faire encore plus en 2009 and beyond.”

They do it through intelligent activism. Bidstrup and his farmer allies concentrate on the media, donner des interviews aux journalistes et à écrire des lettres à l’éditeur. Bidstrup lui-même parle avec autorité énorme: Il a cultivé 40 années, est le directeur d’une société qui vend un produit certifié biologique, appartient à une coopérative qui traite les cultures biologiques, et, est un ancien producteur biologique lui-même.

Dans une lettre récente, Il a souligné que ses compatriotes dépendent des cultures GM tous les jours: "En Australie, nos filières animales intensives dépendent des protéines GM importés et nationaux, et nous comptons sur le soja de GM importé de 90 pour cent de notre extrait de soja qui est utilisé dans les aliments transformés plus. »

Il serait insensé pour l’Australie d’arrêter ses propres agriculteurs de ces cultures: En vertu d’une interdiction, « les poulets will eat encore soja GM, Nous allons encore manger les poulets, « mais les bénéfices et les avantages environnementaux seront exportés à nos concurrents. »

Grâce aux efforts de la 2008 Kleckner lauréat, la vérité sur la biotechnologie est sur le point de la victoire en Australie.

Regardons vers l’avant jusqu’au jour où Bidstrup peut revenir à inquiétante à plein temps sur les kangourous.

John Rigolizzo, Jr. est éleveur de cinquième génération, élever des légumes frais et maïs dans le sud du New Jersey. La ferme familiale gère aussi bien route côté marchés de détail et en gros. John est membre du Conseil de la vérité au sujet du commerce et de la technologie (www.truthabouttrrade.org